Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • : Blog recensé sur les blogs de la France d'après. Commentaires sur l'actualité politique. Invitations d'hommes et de femmes politiques proches de mes idées par les différents médias.
  • Contact

Texte libre

 PRESSE 

logo Figaro

LeMonde.fr 
  

 LaTribune.fr

 

la-Croix.com 


 


 


  

SUD-OUEST

    
accueil midilibre.com
ladepeche.fr 

La Montagne

L'Est Républicain

Le Dauphiné Libéré

 

 

 Telegramme de Brest

 

D N A


LE JDD 

 Revenir à l'accueil

 

20 MINUTES.fr 

lexpress.mu

 
L'expansion.com

LE POINT

  Challenges.fr - L

  

 

RADIOS 
Radio France

RMC : Info Talk Sport 

 logo rfi

 Ancien logo de la station, utilisé pendant les années 1970 et 80

 RTL.fr

 

 

RADIO CLASSIQUE

Comfm

 

 

LCI Radio

 

 

 

 



 TELEVISIONS

Logo du site de l'Assemblée nationale

tf1.fr : le site de la chaîne

FRANCE 5 

M6

 

TV5


LCP 



 FRANCE 24 

 

     


Google
 

 

 

 ENCYCLOPEDIES

Wikipédia

 

VIDEOS

 

 

Ina

 

Dailymotion

DIVERS

 

 blog

 

 

 
 
 

 

 

Recherche

PARLONS DE TOUT

 

  

 CUISINE de FRANCE 

 

 

Isaveurs 

Photo de la semaine

Henri Varaud, Cuisinier d'Art

 

 

Ma Photo

  

CUISINE ETRANGERE

Site de cuisine chinoise primé par le Dragon d'Or

 VINS

  DIVERS

G0OGLE

  EarthPicasa






 

 

7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 08:33

 

  François Fillon en route vers Matignon

Le sénateur de la Sarthe devrait être nommé premier ministre la semaine prochaine.

 
LE MATCH des premiers ministrables n’aura pas lieu. Si Nicolas Sarkozy s’est bien gardé tout au long de sa campagne d’évoquer le sujet, voire de donner le moindre signe susceptible d’être interprété dans un sens ou dans un autre, c’est parce que la question est dans son esprit tranchée. Initialement, le candidat avait envisagé d’annoncer le nom de son premier ministre ainsi que ceux des principaux ministres avec qui il comptait gouverner avant même d’entrer à l’Élysée. Sous la pression de Claude Guéant et de ses amis, il y a finalement renoncé. «Cela aurait pu créer des tensions et démobilisé certains», explique un membre de l’équipe.
 
Nicolas Sarkozy s’est donc tu. Il a laissé dire. Laissé faire les «petits jeux politiques» qu’il connaît trop bien. La course à Matignon, il l’a «courue» et «perdue» en 2002. L’ex-ministre de l’Intérieur a donc observé en silence le match des «premiers ministrables ». À vrai dire, un pseudo-match.
 
Favori au début de la campagne, François Fillon en sort renforcé et «pas très inquiet», dit-il, pour la suite. Présent tous les jours au QG de la rue d’Enghien, le conseiller politique du candidat UMP a fait un sans-faute ou presque. Sa collaboration avec Claude Guéant s’est bien déroulée. Entre ces deux personnalités plutôt calmes, le courant est bien passé. Un moment cité parmi les « premiers ministrables », Claude Guéant a lui-même coupé court à cette rumeur. Le 18 avril, sur le plateau de la chaîne de télévision Public-Sénat , l’ancien préfet évoque lui-même sa nomination au poste de secrétaire général de l’Élysée. Il ne sera, bien sûr, pas démenti.
 
Dans la majorité, la désignation de François Fillon ne fait guère de doute. Brice Hortefeux lui donne déjà du «Monsieur le premier ministre». «François Fillon a trouvé le bon mode de fonctionnement avec Nicolas», constate le ministre délégué aux Collectivités territoriales et ami de trente ans du président de la République élu. Fillon, lui-même, s’amuse des nombreuses sollicitations dont il fait l’objet de la part des députés. «C’est vrai que je sers beaucoup de café en ce moment», sourit-il.
 
Cela fait deux ans que Sarkozy et Fillon ont décidé de préparer ensemble la campagne présidentielle et le programme législatif dont il est le principal artisan. En rupture de ban avec Jacques Chirac après sa brutale éviction du gouvernement en 2005, le sénateur de la Sarthe a combattu pied à pied avec les chiraquiens pendant deux ans, s’imposant ainsi comme le véritable numéro deux de l’UMP.
 
Avec la victoire et la validation de la stratégie de campagne de Sarkozy, sa nomination à Matignon semble presque naturelle tant il connaît le programme et les intentions du prochain chef de l’État. La mise en route de ce nouveau tandem à la tête de l’exécutif en sera d’autant plus rapide. Dans l’esprit de Fillon, ce ne semble, en tout cas, pas faire de doute.
 
Le «père» de la réforme des retraites
 
Les déclarations de Michèle Alliot-Marie avant le week-end sur France Info, se voyant bien à Matignon, l’ont laissé totalement de marbre. Sarkozy a pourtant pris garde de ménager le ministre de la Défense jusqu’à son élection. Elle a partici­pé à tous les week-ends de travail (Baux-de-Provence, Porto-Vecchio) et aux réunions importantes autour du candidat. Mais de là à la nommer… Ses chances semblent, en réalité, minces, voire nulles.
 
Tout comme celles de Jean-Louis Borloo, le très populaire ministre de la Cohésion sociale. En retrait pendant plusieurs semaines, il a posé ses conditions pour rallier Sarkozy. Mais celui-ci a refusé, dit-il, de négocier quoique ce soit. Conscient du poids de cet allié face à la montée de François Bayrou, Nicolas Sarkozy a toutefois très largement valorisé la «carte» Borloo. Il a effectué deux déplacements avec lui dont un dans son fief de Valenciennes. Même l’hypothèse Xavier Bertrand, un moment avancée par Jean-Pierre Raffarin, ne tiendra pas la route. En réalité, les jeux sont faits depuis longtemps. Car Sarkozy, qui a horreur de l’im­provisation, a déjà tout prévu...
 
Benjamin de l’Assemblée nationale en 1981, ancien premier lieutenant de Philippe Séguin, numéro trois du gouvernement Raffarin, « père » de la réforme des retraites, François Fillon devrait donc devenir, à 53 ans, le dix-neuvième premier ministre de la Ve République. 

"Le Figaro" le 7 mai 2007


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian BOIS - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires

Christian BOIS 07/05/2007 22:51

Bernard,
Je vous attends de pied ferme et je serai heureux de faire votre connaissance.
Beau commentaire chez FF !
Dimanche matin j'ai vu Nicolas (que j'ai filmé). Il était tout à fait confiant et pour moi l'attente ne fut pas trop longue !
J'aurais beaucoup de choses à mettre sur mon blog, mais je suis trop fatigué pour le faire aujourd'hui.
A très bientôt.

Christian BOIS 07/05/2007 22:40

Mog,
Sans aucun doute il y aura une majorité !
Tout est déjà prêt pour la suite.

Frances 07/05/2007 15:07

C'est depuis longtemps le choix de mon coeur et de ma raison.
P.S. Il est possible que je vienne à Paris ces prochains jours pour  la coupe de champagne que je vous dois ( rassurez vous, pas seulement pour cela...).
Si cela se fait je vous passerai un e-mail.
Mais que l'attente fut longue, dimanche !

Mog :0060: 07/05/2007 15:05

Déjà je suis ravie du résultat donnant Sarkozy vainqueur et donc notre nouveau président de la république. Dans toute sa campagne, c'est lui qui pour moi s'est montré le plus convainquant et qui méritait le plus de gagner. Pour les ministres, nos chers journalistes n'arrêtent pas de demander et d'asticoter là dessus les différents intervenants. Effectivement Fillon est un des favoris, mais comme lui ou Borloo disait Sarkozy venait à peine d'être élu donc pas la peine de brûler les étapes. On saura tout officiellement le 16. En ce qui me concerne, je souhaite déjà qu'il ait une bonne majorité lors des législatives pour mettre en pratique les promesses dont il a parlé. Bonne journée Mog

Articles Recents