Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • : Blog recensé sur les blogs de la France d'après. Commentaires sur l'actualité politique. Invitations d'hommes et de femmes politiques proches de mes idées par les différents médias.
  • Contact

Texte libre

 PRESSE 

logo Figaro

LeMonde.fr 
  

 LaTribune.fr

 

la-Croix.com 


 


 


  

SUD-OUEST

    
accueil midilibre.com
ladepeche.fr 

La Montagne

L'Est Républicain

Le Dauphiné Libéré

 

 

 Telegramme de Brest

 

D N A


LE JDD 

 Revenir à l'accueil

 

20 MINUTES.fr 

lexpress.mu

 
L'expansion.com

LE POINT

  Challenges.fr - L

  

 

RADIOS 
Radio France

RMC : Info Talk Sport 

 logo rfi

 Ancien logo de la station, utilisé pendant les années 1970 et 80

 RTL.fr

 

 

RADIO CLASSIQUE

Comfm

 

 

LCI Radio

 

 

 

 



 TELEVISIONS

Logo du site de l'Assemblée nationale

tf1.fr : le site de la chaîne

FRANCE 5 

M6

 

TV5


LCP 



 FRANCE 24 

 

     


Google
 

 

 

 ENCYCLOPEDIES

Wikipédia

 

VIDEOS

 

 

Ina

 

Dailymotion

DIVERS

 

 blog

 

 

 
 
 

 

 

Recherche

PARLONS DE TOUT

 

  

 CUISINE de FRANCE 

 

 

Isaveurs 

Photo de la semaine

Henri Varaud, Cuisinier d'Art

 

 

Ma Photo

  

CUISINE ETRANGERE

Site de cuisine chinoise primé par le Dragon d'Or

 VINS

  DIVERS

G0OGLE

  EarthPicasa






 

 

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 22:00

 
C’est une France nouvelle qui a commencé à sortir, hier, des urnes. Un pays où la géographie n’est plus ce qu’elle était, où la césure se fait entre l’Est et l’Ouest selon une verticale quasi parfaite : une petite France de l’Ouest presque partout dominée par la gauche et une vaste France de l’Est largement acquise à la droite. Partagée du nord au sud, cette France nouvelle est également, plus qu’elle ne l’avait jamais été, une France bipolaire. Dominé par deux grandes forces politiques, notre pays s’organise désormais clairement autour d’un puissant parti de droite libéral et conservateur, rassemblant différentes familles de pensée, et d’un grand parti de gauche socialiste et social-démocrate où se réunissent (plus qu’ils ne s’unissent) et s’assemblent (plus qu’ilsnese rassemblent) différents courants de pensée. Unpays dans lequel les petits partis sont réduits à leur plus simple expression, ceux du deuxième rang (le Front national et leMoDem) comme ceux du troisième (le Parti communiste et l’extrême gauche). La démocratie ne devrait pas forcément en souffrir, mais l’efficacité de l’action politique pourra sûrement en être renforcée. Car cette France nouvelle entrevue hier est une France qui veut les réformes et veut l’action politique. Ce serait une erreur, en effet, de croire que la forte abstention de ce dimanche électoral est le signal d’un brutal reflux d’intérêt pour la politique. Les résultats sont là pour le prouver : les Français qui se sont mobilisés hier ont voté pour conforter le président de la République dans sa volonté d’action. C’est la majorité présidentielle qui se retrouve dotée d’unmandatclair : faire ce qu’elle a promis. Et si lassitude il y a, elle est à chercher du côté des électeurs de gauche, les socialistes qui n’ont pasmêmedonné à leurs candidats le score dont ils avaient gratifié leur candidate au premier tour de la présidentielle. Et si découragement il y a, il est plutôt à rechercher du côté des électeurs des petits partis, ceux du centre et des extrêmes qui ont dû réaliser à quel point, dans une France bipolarisée, jouer sur les marges est devenu vain. Pas à pas, étape après étape, la logiqueduquinquennat est donc en train de se mettre en place. Et l’on voit les législatives qui suivent une élection présidentielle confirmer le choix des électeurs. Et l’on mesure combien les Français sont cohérents, refusant de se déjuger à quelques semaines d’intervalle, rejetant tout risque de cohabitation, toute paralysie d’un pouvoir qu’ils viennent de désigner. On a beaucoup dit que l’élection de Nicolas Sarkozy avait marqué la fin d’une époque longue de vingtcinq ans. Onle voit maintenant avec une (quasi) certitude : les Français veulent le changement, et que cela aille vite. Ils ne veulent ni cohabitation ni tergiversation. Rarement, en effet, programme de réformes aura été autant préparé. Rarement équipe sera arrivéeaupouvoir avecunetelle batterie de mesures et de textes prêts à l’emploi. Rarement on aura vu un pouvoir annoncer aussi clairement ses intentions et dévoiler aussi rapidement le détail des lois qu’il entend faire adopter. C’est cela que les électeurs ont approuvé. En s’impliquant personnellement dans la campagnedupremier tour, NicolasSarkozy a certainement donné un élan déterminant à sa majorité. Il en sera bientôt renforcé, mais aussi obligé.

"Le Figaro" 11 juin 2007

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian BOIS - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires

Articles Recents