Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • : Blog recensé sur les blogs de la France d'après. Commentaires sur l'actualité politique. Invitations d'hommes et de femmes politiques proches de mes idées par les différents médias.
  • Contact

Texte libre

 PRESSE 

logo Figaro

LeMonde.fr 
  

 LaTribune.fr

 

la-Croix.com 


 


 


  

SUD-OUEST

    
accueil midilibre.com
ladepeche.fr 

La Montagne

L'Est Républicain

Le Dauphiné Libéré

 

 

 Telegramme de Brest

 

D N A


LE JDD 

 Revenir à l'accueil

 

20 MINUTES.fr 

lexpress.mu

 
L'expansion.com

LE POINT

  Challenges.fr - L

  

 

RADIOS 
Radio France

RMC : Info Talk Sport 

 logo rfi

 Ancien logo de la station, utilisé pendant les années 1970 et 80

 RTL.fr

 

 

RADIO CLASSIQUE

Comfm

 

 

LCI Radio

 

 

 

 



 TELEVISIONS

Logo du site de l'Assemblée nationale

tf1.fr : le site de la chaîne

FRANCE 5 

M6

 

TV5


LCP 



 FRANCE 24 

 

     


Google
 

 

 

 ENCYCLOPEDIES

Wikipédia

 

VIDEOS

 

 

Ina

 

Dailymotion

DIVERS

 

 blog

 

 

 
 
 

 

 

Recherche

PARLONS DE TOUT

 

  

 CUISINE de FRANCE 

 

 

Isaveurs 

Photo de la semaine

Henri Varaud, Cuisinier d'Art

 

 

Ma Photo

  

CUISINE ETRANGERE

Site de cuisine chinoise primé par le Dragon d'Or

 VINS

  DIVERS

G0OGLE

  EarthPicasa






 

 

28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 07:28

Avant de partir en vacances, François Fillon réunira ses ministres en séminaire sur le budget.


Le premier ministre se définit comme le garant du « contrat de confiance » entre Nicolas Sarkozy et les Français.

GOUVERNEMENT LES INTERROGATIONS existentielles sur l’utilité du premier ministre quand le président se bat sur tous les fronts, François Fillon les laisse aux médias. Invité de RTL hier matin, il a affirmé constater un « vrai décalage » entre les questions qui agitent « en permanence » les rédactions et l’opinion publique. Si les Français ont, selon lui, « le sentiment qu’il y a une vraie rupture, à la fois dans le rythme, dans l’esprit, dans la manière dont le pays est conduit » , c’est parce que Nicolas Sarkozy, lui, n’a pas changé en entrant à l’Élysée. « On le connaît depuis longtemps, a rappelé le chef du gouvernement. On le voit travailler depuis 2002. Chacun sait quelle est sa conception du pouvoir, quelle est sa conception du rythme de l’action du gouvernement. C’est cette conception et c’est ce rythme qui donnent aujourd’hui une confiance aussi forte dans le pays. »
« Contrat de confiance »
François Fillon estime qu’il ne peut pas y avoir de rivalité au sein de l’exécutif. « Le rôle qui est le mien aujourd’hui, comme le rôle de tous les ministres, ce n’est pas de faire la course à la popularité, c’est de mettre en oeuvre le projet de Nicolas Sarkozy, de faire en sorte que le contrat de confiance soit tenu » , a- t- il répété, en affirmant que le nouveau président « est revenu aux origines de la Ve
République, quand le général de Gaulle disait que le premier ministre est le premier des ministres » .
L’ancien coordinateur du projet de l’UMP a réussi jusqu’à présent à garder le calme imperturbable qu’il a affiché pendant toute la campagne. C’est avec la même équanimité qu’il a commenté hier le rôle, inédit, joué par Cécilia Sarkozy dans la libération des infirmières bulgares. Interrogé sur les critiques de certains socialistes, il a jugé qu’il s’agissait d’un « faux débat » : « Le président de la République est élu au suffrage universel, il peut confier les missions qu’il veut à qui il veut. » « Qu’il confie une mission à un diplomate ou à son épouse, c’est exactement la même chose, a- t- il assuré. Ni l’un ni l’autre n’ont été élus par le peuple. C’est le président de la République qui a la légitimité et qui décide des émissaires qu’il a envie d’utiliser pour résoudre une crise. »
Deuxième vague de réformes
Tout à sa mission, François Fillon ne devrait s’accorder qu’une courte trêve estivale. « J’espère pouvoir partir en vacances, a-t-il confié hier. Si la situation le permet, j’irai me reposer quelques jours en Italie. » Avant, c’est-à-dire la semaine prochaine, il va comme prévu réunir ses ministres en séminaire sur le budget.
Pour que la France respecte « intégralement » ses engagements en matière de déficit et de désendettement, comme l’a répété hier François Fillon, il faudra de la croissance.
Le premier ministre veut faire aboutir au plus vite une deuxième vague de réformes après le « paquet fiscal » , en s’inspirant des conclusions que rendra Jacques Attali à l’issue de sa mission sur les freins à la croissance. L’ancien conseiller de François Mitterrand est censé « alimenter un projet de loi de modernisation économique qui va être présenté au Parlement d’ici à la fin de l’année 2007 et qui comportera des mesures très énergiques en matière de relance de l’économie » .

"Le Figaro"

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian BOIS - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires

frances 30/07/2007 07:14

S'il reste sur son registre du sérieux et de l'authenticité , qu'il ne rentre pas dans le jeu politico-médiatique....il gagnera la confiance du plus grand nombre d'entre nous , durablement.Transmettez lui mes très chaleureux encouragements.

Christian BOIS 29/07/2007 23:55

Je suis sûr qu'il arrivera à gagner la confiance de Français. Mais quel travail en perspective !Au début des conventions ( je les ai toutes suivies, sauf une) il était toujours le premier dans la salle. C'est là que nous nous sommes connus. 

frances 28/07/2007 15:43

F.Fillon, fidèle à ses convictions tout autant qu'à sa ligne de comportement se révèle être l'homme droit et sincère que l'on pouvait déceler dans son discours qui ne dévie jamais d'un iota depuis des lustres.J'ai beaucoup d'admiration et de respect pour ce qu'il est et ce qu'il représente.Pourvu que ça "doure".... et qu'il ne sombre pas dans le bourbier du marais politico-médiatique....Les sondages au jour le jour vont et viennent mais l'opinion profonde des français se forge petit à petit pour devenir solide et durable. C'est cette opinion là qu'il lui faut conquèrir à "la sueur" de sa constance et de ses convictions réitérées

Articles Recents