Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • : Blog recensé sur les blogs de la France d'après. Commentaires sur l'actualité politique. Invitations d'hommes et de femmes politiques proches de mes idées par les différents médias.
  • Contact

Texte libre

 PRESSE 

logo Figaro

LeMonde.fr 
  

 LaTribune.fr

 

la-Croix.com 


 


 


  

SUD-OUEST

    
accueil midilibre.com
ladepeche.fr 

La Montagne

L'Est Républicain

Le Dauphiné Libéré

 

 

 Telegramme de Brest

 

D N A


LE JDD 

 Revenir à l'accueil

 

20 MINUTES.fr 

lexpress.mu

 
L'expansion.com

LE POINT

  Challenges.fr - L

  

 

RADIOS 
Radio France

RMC : Info Talk Sport 

 logo rfi

 Ancien logo de la station, utilisé pendant les années 1970 et 80

 RTL.fr

 

 

RADIO CLASSIQUE

Comfm

 

 

LCI Radio

 

 

 

 



 TELEVISIONS

Logo du site de l'Assemblée nationale

tf1.fr : le site de la chaîne

FRANCE 5 

M6

 

TV5


LCP 



 FRANCE 24 

 

     


Google
 

 

 

 ENCYCLOPEDIES

Wikipédia

 

VIDEOS

 

 

Ina

 

Dailymotion

DIVERS

 

 blog

 

 

 
 
 

 

 

Recherche

PARLONS DE TOUT

 

  

 CUISINE de FRANCE 

 

 

Isaveurs 

Photo de la semaine

Henri Varaud, Cuisinier d'Art

 

 

Ma Photo

  

CUISINE ETRANGERE

Site de cuisine chinoise primé par le Dragon d'Or

 VINS

  DIVERS

G0OGLE

  EarthPicasa






 

 

5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 22:17
Neuilly, ville rebelle

“Storytelling” à Sarkocity : le remake du fils rebelle à l’assaut de la ville peut se décliner en plusieurs saisons, comme à la  télé.

Neuilly, la paisible, Neuilly la belle endormie se réveille parfois lorsque sonne l’heure des élections municipales. Il y a un quart de siècle, c’était un certain Nicolas Sarkozy, gamin de 27 ans, qui faisait la nique au baron gaulliste Charles Pasqua, succédant à la surprise générale à Achille Peretti. En cette fin d’hiver 2007/2008, Neuilly exerce à nouveau un leadership médiatique sur la campagne municipale. Résumé du storytelling à “Sarkocity” avec au générique, amour, belles gueules et trahisons.

Saison I : le président de la République qui, paraît-il, ne se mêle pas des investitures impose dans “sa” ville “son” porte-parole à l’Elysée, David Martinon. A priori, il s’agit d’un cadeau offert à sa future ex-épouse, Cécilia, dont David est l’un des protégés.

Saison II : le jeune énarque découvre que le cadeau est empoisonné. Sur le terrain, Martinon est contesté par les militants de l’UMP qui lui préfèrent Arnaud Teullé, autre collaborateur du Président plus particulièrement chargé des affaires neuilléennes. Pour clore la polémique, le chef de l’Etat demande aux deux hommes de faire équipe.

Saison III : un père de famille, chef d’entreprise, qui se présente comme un Neuilléen de souche, vient ébranler le fragile équilibre. Guère impressionné par la toute-puissance élyséenne, Jean-Christophe Fromentin, candidat divers droite, réalise une percée qui inquiète en haut lieu. Sa posture de David contre David (Martinon) plaît aux “villageois”.

Saison IV : Nicolas Sarkozy demande à son fils cadet Jean, gravure de mode qui hésite entre le théâtre et la politique, d’aider son porte-parole. Sans avoir fait l’ENA, le jeune homme à la geste sarkozyenne constate que le candidat investi par l’UMP perd du terrain et le fait savoir au président de la République lors d’un séjour en Egypte courant décembre 2007.
Saison V : les choses s’accélèrent. Le trio Martinon-Teullé-Sarkozy éclate. Les deux derniers, sur la base d’un sondage donnant Fromentin gagnant, obtiennent le retrait du premier. Arnaud Teullé semble tout désigné pour reprendre le flambeau. Trop peut-être…

Saison VI : coup de théâtre, le dissident Fromentin obtient le soutien de l’UMP ! Aussitôt, le légitimiste Teullé se révolte. Il lance sa propre liste, fort des soutiens de Dadu et Marie-Dominique, respectivement la mère et la
première femme de Nicolas Sarkozy.

Saison VII : Au fait, où est Cécilia ? Si l’on en croit les gazettes, elle prépare son mariage avec le publicitaire Richard Attias. David Martinon, déchu, semble tout à coup apprécié par ceux-là mêmes qui l’avaient hué. Fromentin adoubé par l’UMP devient moins attractif et Teullé, rebelle de choc, est soudainement regardé avec d’autres yeux dans les rues de sa ville.

Epilogue : les Neuilléens détestent leur caricature. Non, ils ne sont pas les thuriféraires de la Sarkozie, oui, ils aiment ceux qui dérangent l’ordre établi. Telle n’est pas la moindre surprise de cette campagne.

yves.derai@nouveleconomiste.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian BOIS - dans Neuilly-sur-Seine
commenter cet article

commentaires

Articles Recents