Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • : Blog recensé sur les blogs de la France d'après. Commentaires sur l'actualité politique. Invitations d'hommes et de femmes politiques proches de mes idées par les différents médias.
  • Contact

Texte libre

 PRESSE 

logo Figaro

LeMonde.fr 
  

 LaTribune.fr

 

la-Croix.com 


 


 


  

SUD-OUEST

    
accueil midilibre.com
ladepeche.fr 

La Montagne

L'Est Républicain

Le Dauphiné Libéré

 

 

 Telegramme de Brest

 

D N A


LE JDD 

 Revenir à l'accueil

 

20 MINUTES.fr 

lexpress.mu

 
L'expansion.com

LE POINT

  Challenges.fr - L

  

 

RADIOS 
Radio France

RMC : Info Talk Sport 

 logo rfi

 Ancien logo de la station, utilisé pendant les années 1970 et 80

 RTL.fr

 

 

RADIO CLASSIQUE

Comfm

 

 

LCI Radio

 

 

 

 



 TELEVISIONS

Logo du site de l'Assemblée nationale

tf1.fr : le site de la chaîne

FRANCE 5 

M6

 

TV5


LCP 



 FRANCE 24 

 

     


Google
 

 

 

 ENCYCLOPEDIES

Wikipédia

 

VIDEOS

 

 

Ina

 

Dailymotion

DIVERS

 

 blog

 

 

 
 
 

 

 

Recherche

PARLONS DE TOUT

 

  

 CUISINE de FRANCE 

 

 

Isaveurs 

Photo de la semaine

Henri Varaud, Cuisinier d'Art

 

 

Ma Photo

  

CUISINE ETRANGERE

Site de cuisine chinoise primé par le Dragon d'Or

 VINS

  DIVERS

G0OGLE

  EarthPicasa






 

 

17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 22:56


Bruno Jeudy
15/05/2008
.
«Il ne faut pas que les Français doutent de notre détermination à aller au bout des réformes», confie François Fillon.
«Il ne faut pas que les Français doutent de notre détermination à aller au bout des réformes», confie François Fillon. Crédits photo : Le Figaro

Le premier ministre se dit confiant sur la cohésion de la majorité.

François fillon a tourné la page du couac sur les OGM. Le premier ministre s'en serait certes bien passé, mais il refuse d'accabler le seul Jean-François Copé. Lequel président du groupe UMP a été vertement rappelé à l'ordre par Nicolas Sarkozy après l'incident survenu, mardi, à l'Assemblée na­tionale. «Dans cette histoire, on est tous dans le coup», nuance au contraire le chef du gouvernement. À l'entendre, tout le monde a sa part de ­responsabilité : du président de l'Assemblée (qui ne présidait pas à la séance) à celui du groupe UMP, en passant par les ministres Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet (qui n'ont pas réclamé d'interruption de séance) jusqu'à ses propres ­collaborateurs (qui ne l'ont pas alerté).

François Fillon bat donc sa ­coulpe. Il préfère s'en tenir à la thèse de «l'incident technique» ( «j'ai fait vérifier qu'il n'y avait pas de refus de délégations de pouvoir parmi les députés UMP non-votants», dit-il). Il veut surtout se concentrer sur la préparation de ses prochains rendez-vous avec le Parlement.

«Les deux mois qui viennent vont être stratégiques», confie-t-il au Figaro. «On va jouer une partie décisive, car il ne faut pas que les Français doutent de notre détermination à aller au bout des réformes. Il me semble, malgré les événements récents, que les parlementaires UMP ont pris conscience de l'enjeu.» Et François Fillon de détailler ses «trois rendez-vous majeurs» : la révision constitutionnelle, la modernisation de l'économie et la rénovation des règles de la représentativité syndicale. Trois chantiers qu'il veut conduire avant la fin de l'actuelle session parlementaire. Quitte à en passer par une session extraordinaire du Parlement jusqu'à la mi-juillet. «Je veux pousser pour que le texte très important sur la représentativité syndicale ­passe cet été», espère-t-il. Ces règles de­vant permettre selon lui de négocier à l'avenir le temps de travail à l'intérieur des entreprises. Autrement dit d'en finir, selon son expression, avec le «carcan des 35 heures».

Évidemment, le chef du gouvernement est conscient des difficultés qui l'attendent. Avec la gauche d'abord. Mais aussi avec sa majo­rité. François Fillon reconnaît que les députés UMP sont «trauma­tisés» par les municipales, «ce qui a accru les susceptibilités». Il admet également que certains ministres les traitent par-dessus la jambe». «Ceux qui ont le plus d'expérience parlementaire s'en sortent mieux», convient-il, faisant une exception avec Christine Lagarde qui a traité les parlementaires «aux petits oi­gnons» pour négocier le projet de loi de modernisation de l'économie.

 

«On a trouvé des compromis»

 

Du coup, il ne redoute pas la discussion parlementaire, notamment sur le volet grande distribution critiqué par une partie de l'UMP : «Ça va aller. On a trouvé des compromis.» En tout cas, il refuse d'accorder aux maires, comme le lui demandent certains députés, un «droit de veto» à l'ouverture de grandes surfaces. «Le maire ne peut pas être l'arbitre de la concurrence», s'insurge-t-il.

François Fillon affiche la même confiance sur la réforme des institutions. Jeudi, il a arrêté les derniers arbitrages. Son pronostic sur l'issue de cette loi constitutionnelle qui né­cessite l'approbation des trois cinquièmes des parlementaires ? «Ce sera serré. Il faut mordre un peu à gauche sans perdre à droite», confie-t-il prudemment. À quelques jours du début de la discussion, «le plus embêtant», selon lui, «c'est l'amendement Turquie». Pour le reste, il se dit ouvert sur la question du cumul des mandats des ministres, sur celle de la prise de parole du président devant le Congrès.

Le premier ministre a prévu de défendre lui-même le texte. «Il faut avoir de l'expérience parlementaire. C'est bourré d'embûches», ajoute-t-il tout en prévenant qu'il partagera la tâche «avec Roger (Karoutchi) et Rachida (Dati)», le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement et la garde des Sceaux . Après un aller-retour au Pérou (trente-sept heures avion compris), Fillon a prévu de présenter à ses mi­nistres, réunis en séminaire à Matignon dimanche, leur feuille de route pour ces deux mois straté­giques.

» L'Elysée et Matignon veulent préserver les réformes à venir

Pour lire les commentaires cliquez ci-dessous

http://www.lefigaro.fr/commentaires/reactions.php?article=20080516ARTFIG00115&page=0

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian BOIS
commenter cet article

commentaires

Articles Recents