Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • Bienvenue sur le blog de Christian BOIS
  • : Blog recensé sur les blogs de la France d'après. Commentaires sur l'actualité politique. Invitations d'hommes et de femmes politiques proches de mes idées par les différents médias.
  • Contact

Texte libre

 PRESSE 

logo Figaro

LeMonde.fr 
  

 LaTribune.fr

 

la-Croix.com 


 


 


  

SUD-OUEST

    
accueil midilibre.com
ladepeche.fr 

La Montagne

L'Est Républicain

Le Dauphiné Libéré

 

 

 Telegramme de Brest

 

D N A


LE JDD 

 Revenir à l'accueil

 

20 MINUTES.fr 

lexpress.mu

 
L'expansion.com

LE POINT

  Challenges.fr - L

  

 

RADIOS 
Radio France

RMC : Info Talk Sport 

 logo rfi

 Ancien logo de la station, utilisé pendant les années 1970 et 80

 RTL.fr

 

 

RADIO CLASSIQUE

Comfm

 

 

LCI Radio

 

 

 

 



 TELEVISIONS

Logo du site de l'Assemblée nationale

tf1.fr : le site de la chaîne

FRANCE 5 

M6

 

TV5


LCP 



 FRANCE 24 

 

     


Google
 

 

 

 ENCYCLOPEDIES

Wikipédia

 

VIDEOS

 

 

Ina

 

Dailymotion

DIVERS

 

 blog

 

 

 
 
 

 

 

Recherche

PARLONS DE TOUT

 

  

 CUISINE de FRANCE 

 

 

Isaveurs 

Photo de la semaine

Henri Varaud, Cuisinier d'Art

 

 

Ma Photo

  

CUISINE ETRANGERE

Site de cuisine chinoise primé par le Dragon d'Or

 VINS

  DIVERS

G0OGLE

  EarthPicasa






 

 

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 00:13

Publié le mercredi 28 janvier 2009 à 22H26 par La Provence

 

Soldat français de l'EUFOR, le 28 juin 2008 à Farchana, à l'est du Tchad

Issouf Sanogo AFP/Archives

 

Au nom d'un principe d'efficacité diplomatique, militaire et économique, la France a annoncé mercredi le retrait, dès 2009, de plus de 2.000 de ses 13.000 soldats engagés dans des "opérations extérieures" (OPEX), dont cinq ont été prolongées par l'Assemblée.

L'annonce en a été faite par le Premier ministre François Fillon à la tribune de l'Assemblée nationale: d'ici à l'été, "au moins" 1.000 des 1.650 soldats français engagés sous les couleurs de l'Union européenne au Tchad et en République centrafricaine (Eufor Tchad/RCA) plieront bagage. Idem pour 1.100 des 2.000 soldats français stationnés en Côte-d'Ivoire.

Le cap avait été fixé dès le 6 janvier par le président Nicolas Sarkozy, chef des armées, devant le contingent français de la Finul, au Liban sud. "Je veux être certain que chaque soldat français, aujourd'hui engagé en opération extérieure, l'est conformément aux intérêts de notre pays", avait-il lancé.

Plus de 13.000 soldats français sont engagés dans ces OPEX, dont près de 3.000 au Tchad et dans la République centrafricaine voisine, 2.800 en Afghanistan, 2.000 en Côte-d'Ivoire, 1.850 au Liban et 1.800 au Kosovo.

Désormais, a renchéri M. Fillon, la France n'engagera de nouvelles OPEX que lorsqu'elles seront "strictement nécessaires", dans "les conditions les plus sécurisées possibles" et "là où les enjeux humanitaires et stratégiques sont décisifs".

Un principe immédiatement appliqué à la Côte-d'Ivoire, où selon lui, "les enjeux sécuritaires ont perdu de leur intensité et l'attente d'échéances électorales toujours incertaines ne justifie plus le maintien de notre dispositif militaire en l'état".

D'où le retrait annoncé des 200 soldats français engagés au sein de la force des Nations unies (ONUCI) et de la moitié des 1.800 hommes engagés au sein de l'opération française Licorne.

De la même manière, au Tchad, les effectifs de l'Eufor Tchad/RCA, chargée de protéger les réfugiés du Darfour et les "déplacés", seront allégés alors qu'une force de l'ONU, la MINURCAT 2, doit prendre le relais le 15 mars.

"Nous avons lancé l'Eufor comme une opération transitoire, en prévision de sa relève par une force des Nations unies : cette promesse sera tenue", a constaté M. Fillon, promettant toutefois que "pendant quelques mois encore", la France continuera de fournir à l'ONU une "aide technique".

Troisième et dernier allègement annoncé: la "Finul maritime", composante navale de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), censée empêcher les livraisons illégales d'armes par la mer sur le sol libanais.

Le "dispositif très dense (de cette Finul maritime) ne se justifie plus vraiment", a jugé le Premier ministre, annonçant que "les deux bâtiments de la Marine nationale qui y participent seront bientôt dirigés vers d'autres missions".

Pas question en revanche de toucher aux 1.850 soldats français de la Finul "terrestre". Son "rôle stabilisateur", a souligné M. Fillon, "ne se dément pas" alors que la tension reste vive après des départs de roquettes du Liban sud lors de la crise de Gaza.

M. Fillon a pointé aussi le "coût croissant" des opérations extérieures dont le montant a atteint l'an dernier près de 860 millions d'euros, bien plus que les 475 millions inscrits au budget.

Conformément à la réforme constitutionnelle de l'été dernier, l'Assemblée a voté à l'issue des débats la prolongation de cinq opérations extérieures (Kosovo, Liban, Côte-d'Ivoire, Tchad et Centrafrique). Le PS a toutefois boycotté le scrutin, s'estimant insuffisamment informé.

Dans la soirée, le Sénat devait se prononcer à son tour sur ces opérations.

 

© 2009 AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian BOIS - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires

Articles Recents