Construire un garage en ossature bois soi-même

De plus en plus de personnes optent pour un garage en ossature bois comme alternative économique à un garage en briques pleines, notamment parce qu’il offre une grande flexibilité de construction.

Si vous ne faites pas construire votre garage en bois par un professionnel, mais que vous souhaitez le construire vous-même, vous pouvez économiser encore plus d’argent.

Cependant, il est important d’établir un plan solide au préalable : quelques compétences manuelles et un plan de construction précis sont indispensables pour pouvoir mener à bien le projet.

1ère étape : préparation du sol

Vous n’êtes pas obligé de prévoir une base dalle en béton pour construire votre garage en ossature bois même si c’est grandement recommandé. De toute manière, le poids de la voiture nécessite que votre sol soit stable.

En cas de doute, il est préférable de consulter un ingénieur en structure. Il peut vous dire exactement si votre sol a des points faibles ou non. Bien sûr, vous avez la plus grande sécurité avec une fondation en béton.

2ème étape : Croquis de la structure

La base de chaque garage en bois est une charpente faite de poutres. Vous devez le dessiner avant la construction et faire fabriquer le nombre correspondant de poutres. L’ossature doit être constituée des poutres suivantes :

·        quatre dans les coins

·        une poutre horizontale chacune sur les côtés longs en haut et en bas

·        une poutre horizontale en haut et en bas à l’arrière

Vous trouverez sur le web de nombreux plans disponibles gratuitement. A moins qu’il ne s’agisse de votre métier, ne vous aventurez pas dans la réalisation des plans.

3ème étape : monter les poteaux

Les soi-disant montants sont les quatre poutres se tenant dans les angles. Pour augmenter le niveau de sécurité, vous devez en fait travailler avec une fondation en béton sous ces poteaux. Mais c’est suffisant si c’est la taille d’un seau.

Fixez les supports pour les poutres à ces fondations. Pour cela, utilisez des cornières stables qui fixent les montants.

Pour ce travail, vous aurez très probablement besoin d’une aide qui peut vous donner un coup de main. Un niveau à bulle vous assiste dans un travail précis, de sorte que votre garage dispose d’une base sûre. Les extrémités supérieures des montants peuvent également être préparées à l’avance, puisque les poutres horizontales seront placées ici par la suite.

4ème étape : réparer le chevauchement

Lorsque les poutres sont dans les angles et que les poutres horizontales ont également trouvé leur place, vous pouvez fixer le placage.

Le toit de votre garage reposera plus tard dessus. Vous devez visser le placage à l’aide d’une vis filetée et d’un écrou afin qu’il ne puisse pas glisser. Une stabilisation supplémentaire avec des cales fixées de chaque côté est conseillée.

5ème étape : Fixez le parement de bois

ossature garage bois

Après les quatre premières étapes, la charpente de votre nouveau garage en bois est terminée. Vous pouvez maintenant commencer à fixer le placage de bois. Les planches à rainure et languette sont particulièrement adaptées pour cela.

Ceux-ci peuvent être facilement assemblés et vissés dans les poutres précédemment érigées avec des vis spax. Bien sûr, vous devez également tenir compte des évidements pour les fenêtres, les portes et les portails dans cette étape.

Si vous en avez la possibilité, vous devez stocker ces planches à l’emplacement futur du garage quelques jours avant la construction, afin que le matériau puisse s’adapter aux conditions données. S’il pleut, le bois doit bien sûr déjà être imprégné et avoir le vernis requis.

Étape 6 : Sécuriser le toit

Lors de l’installation de la toiture de votre garage, il est important de penser à installer plusieurs croisillons solides. Deux ou trois entretoises supplémentaires garantissent que le toit reste sécurisé et ne s’effondre pas même en cas de fortes chutes de neige.

Votre garage en bois doit également être préparé en cas de fortes pluies. Il est préférable de recouvrir votre toit de feutre de toiture. Laissez-les en porte-à-faux de tous les côtés afin que l’eau de pluie puisse s’écouler en toute sécurité.

Enfin, vous devez toujours appliquer un vernis de protection du bois, car cela protège de manière fiable le matériau contre la pénétration d’humidité, mais aussi contre les parasites qui décomposent le bois de l’intérieur.

Si après avoir lu cet article vous ne vous sentez pas prêt à construire entièrement votre garage vous-mêmes, sachez qu’il existe des alternatives. Certains fabricants vendent des garages bois en kit à monter soi-même. La difficulté de montage est beaucoup moins importante.